1. Moussa Taye : « Nous ne voulons pas d'opposants, nous voulons une opposition  Xalima.com
  2. Place de la Nation- Moussa Diakhaté aux opposants : "Nous voulons une opposition"  Pressafrik
  3. Voir la couverture complète sur Google Actualités

La police soudanaise a tiré des gaz lacrymogènes sur des manifestants antigouvernementaux, vendredi, à Khartoum et à Omdourman. En plein marasme économique, le Soudan est le théâtre, depuis plus de trois semaines, d'un mouvement de contestation.

Le président soudanais Omar el-Béchir est confronté à un mouvement de contestation inédit depuis plus de trois semaines mais continue de bénéficier du soutien de pays alliés, préoccupés par la stabilité d'une région déjà déchirée par les conflits.

Le pays est en proie depuis le 19 décembre à des rassemblements provoqués par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain.