Professeur décapité en région parisienne: ce que l'on sait de l'attaque terroriste  LERALVoir la couverture complète sur Google Actualités
Un enseignant de 47 ans a été décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, et son agresseur présumé, 18 ans, tué par la police, dansUn enseignant de 47 ans a été décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, et son agresseur présumé, 18 ans, tué par la police, dans la ville voisine d'Eragny, dans le Val-d'Oise. Selon une source policière, la victime, un professeur d'histoire-géographie du collège Bois d'Aul

Prof décapité en France : Pour Macron, c'est "un attentat terroriste islamiste caractérisé" - Senego.com

France : Un prof d'histoire ayant montré les caricatures de Mouhamet en classe décapité près de Paris France : Un prof d'histoire ayant montré les caricatures de Mouhamet en classe décapité près de Paris Premier site d'informations de l'Afrique de l'ouest | seneweb.com

France : Un prof d'histoire ayant montré les caricatures de Mouhamet en classe décapité près de Paris

Parce qu'il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, Samuel Paty a essuyé la colère de certains de leurs parents. Enseignant d'un collège à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, "…Parce qu'il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, Samuel Paty a essuyé la colère de certains de leurs parents. Enseignant d'un collège à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, "…

Samuel Paty, un enseignant "à fond dans son métier", décapité pour avoir montré des caricatures

Professeur décapité en France, il avait montré les caricatures du prophète Mouhamed en classe. Un individu armé a été abattu vendredi par la police à Éragny,Professeur décapité en France, il avait montré les caricatures du prophète Mouhamed en classe. Un individu armé a été abattu vendredi par la police à Éragny,

Professeur Décapité En France, Il Avait Montré Les Caricatures Du Prophète Mouhamed En Classe

Un professeur d'histoire a été tué hier dans la rue, en région parisienne. L'enseignant avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre. Plusieurs autres personnes ont été interpellées. L'assassin est un jeune homme de nationalité russe qui a reçu le statut de réfugié en France.Un professeur d'histoire a été tué hier dans la rue, en région parisienne. L'enseignant avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre. Plusieurs autres personnes ont été interpellées. L'assassin est un jeune homme de nationalité russe qui a reçu le statut de réfugié en France.

Professeur décapité en France: l'assassin était un réfugié russe inconnu des services de renseignements - RTL Info

Retrouvez les réactions de François Rebsamen, Emmanuel Bichot, Thierry Falconnet, Didier Martin, Marie-Guite Dufay, mais aussi de Gilles Platret, François Sauvadet ou bien de la Jeunesse Musulmane de France en Bourgogne…

CONFLANS-SAINTE-HONORINE : Les réactions d’élus et d’institutions en Bourgogne-Franche-Comté suite à l’attentat terroriste islamiste - Infos Dijon

PORTRAIT - Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été décapité ce samedi à la sortie du collège où il enseignait. Il avait, quelques jours plus tôt, montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression.. Police : video, "Monsieur Paty", un professeur d'histoire "exemplaire et apprécié de tous".#Police : PORTRAIT - Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été décapité ce samedi à la sortie du collège où il enseignait. Il avait, quelques jours plus tôt, montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression.

"Monsieur Paty", un professeur d'histoire "exemplaire et apprécié de tous" | LCI

Un individu a été neutralisé par les forces de l’ordre dans le Val-d’Oise, il est suspecté d’avoir tué à l’arme blanche un homme près d’une école, à...Un individu a été neutralisé par les forces de l’ordre dans le Val-d’Oise, il est suspecté d’avoir tué à l’arme blanche un homme près d’une école, à...

Un homme retrouvé décapité en région parisienne, le terroriste abattu par balles - images - Sputnik France

L'assaillant a été identifié comme un jeune homme de 18 ans né à Moscou, d'origine tchétchène. L'enquête progressait et les hommages affluaient samedi en France au lendemain de...L'assaillant a été identifié comme un jeune homme de 18 ans né à Moscou, d'origine tchétchène. L'enquête progressait et les hommages affluaient samedi en France au lendemain de...

Enquête et effroi après ''l'attentat islamiste'' contre un professeur - L'Orient-Le Jour

Peu après la mort d’un professeur vendredi 16 octobre, la police a abattu en fin de journée son assaillant présumé à Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise). Une femme a été témoin de l’opération policière et raconte. 

Enseignant décapité dans les Yvelines : Fara a vu la police abattre le suspect

i24NEWS

« Un professeur décapité ». Depuis vendredi soir, c’est la stupeur en France où un enseignant a été décapité par un terroriste islamiste. Mais l’homme qui a été sauvagement tué porte un nom ; il s’appelait Samuel Paty, il avait 47 ans. Des amis, des élèves lui rendent hommage sur les réseaux sociaux.« Un professeur décapité ». Depuis vendredi soir, c’est la stupeur en France où un enseignant a été décapité par un terroriste islamiste. Mais l’homme qui a été sauvagement tué porte un nom ; il s’appelait Samuel Paty, il avait 47 ans. Des amis, des élèves lui rendent hommage sur les réseaux sociaux.

Emouvant hommage à Samuel Paty, l’enseignant décapité en France vendredi

Horrifié suite à la décapitation du professeur Samuel Paty (47 ans) le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine, Yassine Belattar a posté un long texte sur Facebook pour exprimer sa haine et son dégoût envers la barbarie terroriste. Né à Conflans-Sainte-Honorine en 1982, l'humoriste et animateur r...Horrifié suite à la décapitation du professeur Samuel Paty (47 ans) le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine, Yassine Belattar a posté un long texte sur Facebook pour exprimer sa haine et son dég...

Neuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un "attentatNeuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un \"attentat

Effroi et colère après la décapitation d’un prof d’histoire, neuf personnes en garde à vue - La République des Pyrénées.fr

Retrouvez toute l'actualité en Europe et dans le monde vue par les rédactions de la RTBF. Les dépêches, les dossiers, les directs, les vidéos, les sons.

RTBF Info - L'actualité européenne et internationale

Lors du drame survenu à Conflans-Sainte-Honorine ce vendredi soir, où un enseignant s'est fait décapiter, un habitant d'Eragny a filmé la course poursuite "par réflexe". Le témoin de cette scène est tranquillement en famille dans sa maison du quartier Grillon à Eragny dans le Val-d'Oise lorsqu'il est alerté par des "bruits". Il accepte de témoigner…

Professeur décapité : Un habitant d’Eragny a filmé la course poursuite [VIDÉO]

Neuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d'un enseignant qui avait montré des caricatur...Neuf personnes se trouvaient samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d'un enseignant qui avait montré des caricatur...

Effroi et colère après la décapitation d'un prof d'histoire, neuf personnes en garde à vue - Le Point

Professeur décapité : les élèves rendent hommage à Samuel PatyProfesseur décapité : les élèves rendent hommage à Samuel Paty

Faits divers - Justice | Professeur décapité : les élèves rendent hommage à Samuel Paty | La Provence

Un enseignant a été décapité à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. L'assaillant présumé a été abattu par la police dans la commune voisine d'Eragny-sur-Oise. Le parquet antiterroriste s'est rapidement saisi de l'enquête.Un enseignant a été décapité à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. L'assaillant présumé a été abattu par la police dans la commune voisine d'Eragny-sur-Oise. Le parquet antiterroriste s'est rapidement saisi de l'enquête.

Un enseignant décapité en région parisienne, l'assaillant présumé abattu par la police — RT en français

Neuf personnes se trouvent ce samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un "attentatNeuf personnes se trouvent ce samedi en garde à vue au lendemain de la décapitation dans les Yvelines d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un \"attentat

Professeur décapité dans les Yvelines : neuf personnes en garde à vue - Charente Libre.fr

Samuel Paty, tué vendredi, avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Certains parents s'en étaient émus, notamment sur les réseaux sociaux.Samuel Paty, tué vendredi, avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Certains parents s'en étaient émus, notamment sur les réseaux sociaux.

Conflans: du cours sur les caricatures à l'attentat, les 11 jours du terrible enchaînement - L'Express

Un professeur d'histoire-géographie a été décapité ce vendredi aux alentours de 17h à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Son assassin a été abattu quelques minutes plus tard dans la commune voisine d'Eragny. Son profil se précise.Un professeur d'histoire-géographie a été décapité ce vendredi aux alentours de 17h à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Son assassin a été abattu quelques minutes plus tard dans la commune voisine d'Eragny. Son profil se précise.

Homme décapité en région parisienne: l'assaillant est né à Moscou en 2002

"Charlie Hebdo" lance un appel avec d'autres associations à un rassemblement, ce dimanche à Paris, après la mort du professeur d'histoire pour avoir montré des caricatures de Mahomet en classe."Charlie Hebdo" lance un appel avec d'autres associations à un rassemblement, ce dimanche à Paris, après la mort du professeur d'histoire pour avoir montré des caricatures de Mahomet en classe.

Professeur tué: appel à un rassemblement dimanche à 15h place de la République à Paris

L'enseignant avait montré les caricatures dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. Si des tensions avaient surgi après ce cours, des discussions avaient eu lieu et les choses semblaient s'être apaisées, a indiqué l'établissement. Vendredi, un enseignant a été retrouvé décapité en pleine rue à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines) à proximité de son collège. Son agresseur a été abattu par la police à Eragny (Val-d'Oise), une commune limitrophe.  Ce professeur d'histoire-géographie avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. "Apparemment, c'était un prof qui avait l'habitude de leur parler de l'islam, de caricatures et tout ça, ce n'était pas la première fois que mon fils rentre et qu'il dise le prof nous a parlé de cela aujourd'hui", a raconté à l'AFP un parent d'élève. Noredine, parent d'un élève de 13 ans qui avait des cours avec ce professeur, a expliqué que "son fils était dans la classe le jour où le professeur les a fait sortir parce qu'ils étaient musulmans, parce qu'il devait montrer une caricature du prophète". "Apparemment, il n'a pas fait ça méchamment. Il leur a dit : 'Je vais montrer une image. Je vous conseille de sortir pour pas être vexés, pour ne pas être choqués", a insisté Noredine. Selon Noredine, son fils a expliqué que l'enseignant "n'a pas voulu être condescendant ou manquer de respect. Il l'a vraiment dit aux enfants : 'Je n'ai pas envie que vous soyez choqués'".  Des tensions ont surgi dans les jours suivant ce cours et des parents se sont plaints auprès de l'établissement scolaire. Un parent d'élève a même dénoncé le contenu de ce cours dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Un signalement était parvenu à Rodrigo Arenas, coprésident de la FCPE, la première association de parents d'élèves, faisant état "d'un père extrêmement énervé". L'auteur de la vidéo est actuellement en garde à vue. L'homme avait également porté plainte contre le professeur. En réaction, l'enseignant avait porté plainte pour diffamation, d'après une source proche du dossier. Selon l'établissement scolaire, une semaine après les faits, un message a été envoyé par la principale aux parents afin d'expliquer que le professeur avait bien indiqué à la classe qu'il allait montrer une image de Mahomet, et que si des enfants étaient musulmans, ils pouvaient, s'ils craignaient d'être choqués, sortir dans le couloir ou bien détourner la tête, rapporte BFMTV. Selon l'établissement, la principale a reçu toutes les plaintes des parents et toutes les choses auraient été reprises afin d'être discutées. D'après les enseignants, les choses semblaient s'être calmées en début de semaine.   L'enseignant avait montré les caricatures dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. Si des tensions avaient surgi après ce cours, des discussions avaient eu lieu et les choses semblaient s'être apaisées, a indiqué l'établissement. Vendredi, un enseignant a été retrouvé décapité en pleine rue à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines) à proximité de son collège. Son agresseur a été abattu par la police à Eragny (Val-d'Oise), une commune limitrophe.  Ce professeur d'histoire-géographie avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. "Apparemment, c'était un prof qui avait l'habitude de leur parler de l'islam, de caricatures et tout ça, ce n'était pas la première fois que mon fils rentre et qu'il dise le prof nous a parlé de cela aujourd'hui", a raconté à l'AFP un parent d'élève. Noredine, parent d'un élève de 13 ans qui avait des cours avec ce professeur, a expliqué que "son fils était dans la classe le jour où le professeur les a fait sortir parce qu'ils étaient musulmans, parce qu'il devait montrer une caricature du prophète". "Apparemment, il n'a pas fait ça méchamment. Il leur a dit : 'Je vais montrer une image. Je vous conseille de sortir pour pas être vexés, pour ne pas être choqués", a insisté Noredine. Selon Noredine, son fils a expliqué que l'enseignant "n'a pas voulu être condescendant ou manquer de respect. Il l'a vraiment dit aux enfants : 'Je n'ai pas envie que vous soyez choqués'".  Des tensions ont surgi dans les jours suivant ce cours et des parents se sont plaints auprès de l'établissement scolaire. Un parent d'élève a même dénoncé le contenu de ce cours dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Un signalement était parvenu à Rodrigo Arenas, coprésident de la FCPE, la première association de parents d'élèves, faisant état "d'un père extrêmement énervé". L'auteur de la vidéo est actuellement en garde à vue. L'homme avait également porté plainte contre le professeur. En réaction, l'enseignant avait porté plainte pour diffamation, d'après une source proche du dossier. Selon l'établissement scolaire, une semaine après les faits, un message a été envoyé par la principale aux parents afin d'expliquer que le professeur avait bien indiqué à la classe qu'il allait montrer une image de Mahomet, et que si des enfants étaient musulmans, ils pouvaient, s'ils craignaient d'être choqués, sortir dans le couloir ou bien détourner la tête, rapporte BFMTV. Selon l'établissement, la principale a reçu toutes les plaintes des parents et toutes les choses auraient été reprises afin d'être discutées. D'après les enseignants, les choses semblaient s'être calmées en début de semaine.  

Conflans : l'enseignant tué avait montré des caricatures de Mahomet et proposé "aux élèves musulmans de sortir" pour ne pas "être choqués"

Un homme a été décapité en fin d'après-midi vendredi à Conflans Saint-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé a été blessé gravement par balle par la police dans la ville voisine d'Eragny (Val-d'Oise). Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire.Un homme a été décapité en fin d'après-midi vendredi à Conflans Saint-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé a été blessé gravement par balle par la police dans la ville voisine d'Eragny (Val-d'Oise). Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire.

Un homme décapité à Conflans Saint-Honorine (Yvelines), le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire - Paris (75000)

Samuel Paty, père de famille de 47 ans, et enseignant l’histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine a été décapité vendredi soir. Ses élèves parlent d’un professeurSamuel Paty, père de famille de 47 ans, et enseignant l’histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine a été décapité vendredi soir. Ses élèves parlent d’un professeur

Le meurtrier présumé a été tué par balles par la police au cours de la tentative d'interpellation.Le meurtrier présumé a été tué par balles par la police au cours de la tentative d'interpellation.

Un homme décapité à Conflans-Sainte-Honorine, le parquet antiterroriste se saisit | Le HuffPost

Un professeur d’histoire-géographie, qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, a été décapité près d’un collège vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) dans "un attentat terroriste islamiste caractérisé", pour Emmanuel Macron.

En direct. Professeur tué : neuf gardes à vue, l'assaillant bénéficiait du statut de réfugié

Un professeur d’Histoire-Géographie d’un collège de Conflans-Saint-Honorine a été sauvagement tué par un jeune homme tchétchène de 18 ans. Le quartier est sous le chocUn professeur d’Histoire-Géographie d’un collège de Conflans-Saint-Honorine a été sauvagement tué par un jeune homme tchétchène de 18 ans. L

VIDÉO. Attaque de Conflans : «On ne sait plus quoi faire. On n’envoie plus les enfants à l’école ?» - Le Parisien

Quelques jours avant d'être tué par un Tchétchène de 18 ans, Samuel Paty avait porté plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuse après le cours où il avait montré des...Quelques jours avant d'être tué par un Tchétchène de 18 ans, Samuel Paty avait porté plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuse après le cours où il avait montré des caricatures de Mahomet.

Le professeur décapité avait porté plainte pour dénonciation calomnieuse - lindependant.fr

Ils ont dû une nouvelle fois faire preuve d'une grande maîtrise face à un homme jugé dangereux. Vendredi 16 octobre, plusieurs policiers se sont retrouvés face au terroriste qui venait de décapiter un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine. Dans une vidéo diffusée par un habitant d’Eragny (Val-D’O...Ils ont dû une nouvelle fois faire preuve d'une grande maîtrise face à un homme jugé dangereux. Vendredi 16 octobre, plusieurs policiers se sont retrouvés face au terroriste qui venait de décapiter un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine. Dans une vidéo diffusée par un habitant d’Eragny (Val-D’Oise) sur les réseaux sociaux, on y voit les policiers intervenir avec un grand sang-froid. « Au sol », lui répètent-ils deux fois avant de lui demander de jeter son arme. Puis ils lui intiment l’ordre de s’allonger et de se mettre au sol.

[Vidéo] “Au sol, allonge-toi, jette ton arme” : un habitant d'Eragny a filmé la neutralisation du terroriste islamiste | Valeurs actuelles

Un hommage national lui sera rendu, a annoncé samedi l'Elysée.

Terrorisme. Attaque de Conflans : Samuel Paty, un prof d'histoire "à fond dans son métier"

Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité vendredi près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, était visé par la plainte d'un parent d'él...Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité vendredi près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, était visé par la plainte d'un parent d'él...

Professeur décapité : le père d'une élève avait porté plainte après le cours sur les caricatures de Mahomet

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie dans un collège de Conflans-Saint-Honorine, a été décapité par vendredi, une dizaine de jours après un cours dans lequel il a montré des caricatures de Mahomet.Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie dans un collège de Conflans-Saint-H...

Prof décapité: que s’est-il passé pendant et après le cours sur la liberté d’expression de Samuel Paty?

Un enseignant qui aurait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves a été décapité hier soir à Conflans-Sainte-Honorine. L'assaillant a été abattu par la police. Neuf personnes de son entourage ont été interpellées.Un enseignant qui aurait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves a été décapité hier soir à Conflans-Sainte-Honorine. L'assaillant a été abattu par la police. Neuf personnes de son entourage …

Direct- Appel à un rassemblement d'hommage au professeur de Conflans, dimanche à Paris - Libération

ouest-france.fr

Un professeur a été décapité en fin d’après-midi, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), et son agresseur présumé a été tué par balle par la poliUn professeur a été décapité en fin d’après-midi, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), et son agresseur présumé a été tué par balle par la police dans la ville voisine d’Eragny (Val-d’Oise). Le Parquet

Professeur décapité à Conflans-Saint-Honorine : Ecoutez le témoignage de cette femme qui a assisté au début de la chasse à l'homme par les policiers - Vidéo

« Il était très apprécié », confie cette mère de famille, dont le fils fréquentait la classe de Samuel Paty, ce professeur décapité, vendredi, à la sortie d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine...« Il était très apprécié », confie cette mère de famille, dont le fils fréquentait la classe de Samuel Paty, ce professeur décapité, vendredi, à la sortie d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

Samuel Paty : « Un professeur très apprécié » - Professeur décapité près de Paris - Le Télégramme

Linfo.re - Ce terrible drame s’est produit vendredi 16 octobre en fin d’après-midi à Conflans-Sainte-Honorine.Ce terrible drame s’est produit vendredi 16 octobre en fin d’après-midi à Conflans-Sainte-Honorine.

Yvelines: un homme décapité, un suspect abattu - LINFO.re - France, Faits divers

Le professeur d'histoire-géographie décapité dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre avait fait ses études à l'Université Lumière Lyon 2.Le professeur d'histoire-géographie décapité dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre avait fait ses études à l'Université Lumière Lyon 2.

Le professeur décapité était un ancien étudiant de l'Université Lumière Lyon 2

Un homme a été décapité près de Paris. Les faits se sont déroulés vendredi vers 17h, ce vendredi à Conflans Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Yvelines : un homme a été décapité, le parquet antiterroriste a été saisi | Atlantico.fr